Aller à la navigation  |  Aller au contenu  |  FR  |  EN

Feuille de style


Feuille de style de la revue TIES



Remarques générales 


Les articles soumis à la revue TIES doivent comporter les éléments suivants :


- le texte de l’article avec des citations correctement référencées et une bibliographie ;

- le nom de l’auteur

- un résumé en français et en anglais ; 1260 signes environ espaces compris soit 200 mots (dans chacune des deux langues).

- des mots clés en français et en anglais (6 maximum)

- une note biographique présentant l’auteur : 150 mots.


Les articles soumis pour publication devront compter entre 35 000 et 45 000 signes environ (espaces compris), en incluant les notes et la bibliographie finale (soit entre 6000 et 8000 mots).



Présentation générale du document 


Les marges sont de 2,5 cm pour l’ensemble du document (marge proposée par défaut par Word).

Le texte est rédigé en Times New Roman 12 avec un interligne 1,5.

Le titre de l’article est composé en corps 14. Les titres des parties sont composés en corps 13 et en gras. Les titres des sous parties sont composés en corps 12 et en gras. Tous les titres sont précédés et suivis d’un saut de ligne.

Les paragraphes sont séparés par un simple passage à la ligne. Ils ne comportent ni alinéas, ni tabulations (pas de retrait pour les débuts de paragraphe)'


Citations


Lorsque l’article sera rédigé en français, les citations courtes (inférieures ou égales à trois lignes) seront introduites dans le corps du texte par des guillemets français ou « chevrons ». Les “guillemets anglais” sont réservés aux citations de second rang (ou citations dans les citations).


Lorsque l’article sera rédigé en anglais, l’auteur aura recours aux “guillemets anglais” dans le corps du texte et aux guillemets simples ‘…’ pour les citations secondaires. 


Les citations longues (plus de trois lignes), sont séparées du corps du texte, précédées et suivies d’un saut de ligne et décalées du côté gauche d’un centimètre vers l’intérieur.

Elles sont composées avec des interlignes simples et en corps 11.

Elles ne sont pas précédées et suivies de guillemets.


Modèle

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa (Berthier 2012)


Les coupes sont indiquées par des points de suspension entre crochets sur le modèle suivant […]. Les modifications ou commentaires se placent également entre crochets.

 

 La ponctuation est intégrée à la citation, avant le guillemet fermant, si elle en est indissociable :

 

Ex.: « Il expliqua à [sa famille] qu’il devait effectuer un long voyage. »


Si la citation ne constitue pas une phrase complète, la ponctuation est placée après les guillemets ou lorsqu'une citation constituant une phrase complète est suivie d'une mention telle que "dit", "écrit", "s'interroge", etc., la ponctuation finale se place après cette mention et une virgule sépare cette dernière de la citation :

 

« C'est la science qui doit le plus contribuer à la moralisation de l'homme », écrit Pierre Larousse. 

 

Lorsqu'une citation forme une phrase complète, généralement introduite par un deux points, le premier mot s'écrit avec une majuscule et la ponctuation finale se place devant le guillemet fermant. La même règle s'applique en anglais (see Stylesheet in English) :

 

Dans son dictionnaire, Pierre Larousse écrit : « On peut dire, en un mot, que le Collège de France est le temple des connaissances humaines. »

 

Pierre Larousse, dans A.B.C. du style et de la composition, décrit le forgeron théoricien discourant « sur la lime et son inventeur, la vis, l'écrou, la morchade, les tricoises. »

 

Lorsqu'une citation constituant une phrase complète est suivie d'une référence bibliographique, celle-ci se met entre parenthèses après le guillemet fermant. On ne place alors qu'une ponctuation finale après la parenthèse fermante :

 

« C'est la force et la liberté qui font les excellents hommes » (Jean-Jacques Rousseau 235).

 

Merci de veiller à ne pas mêler syntaxe française et anglaise dans une même phrase.

 

Attention aux règles de ponctuation et aux espaces, différents pour les signes de ponctuation doubles (« : » « ; » « ? » et « ! ») en français et en anglais. Espace avant et après ces signes en français et espace seulement après en anglais.

 

 

Références


Les références bibliographiques complètes des œuvres citées figureront dans la bibliographie de fin d’article. Les références des citations apparaitront donc entre parenthèses et sous forme abrégée dans le corps du texte (juste après la citation). Elles indiqueront le nom de l’auteur et le numéro de la page ou des pages citée(s):

 

(Wilson 63-64).

 

Dans le cas où plusieurs ouvrages du même auteur seraient cités, il conviendra d’ajouter l’année de publication après le nom de l’auteur et le numéro de page sera alors précédé d’une virgule :

 

(Wilson 1996, 22).


Si plusieurs textes d’un même auteur publiés la même année figurent en bibliographie, il faudra alors ajouter une indication alphabétique supplémentaire après la date de publication:

 

(Wilson 1994a, 57)

(Wilson 1994b, 89-90).

 

Dans ce dernier cas, l’indication alphabétique figurera également dans l’entrée correspondante de la bibliographie finale.


Si le contexte est suffisamment clair et que, au sein du même paragraphe, on fait allusion au même auteur dans plusieurs citations, on pourra dans ce cas se contenter d’indiquer le numéro de page (sans le nom de l’auteur cité).

 

 

Notes de bas de page


Les notes sont réservées aux précisions et informations de type non bibliographique. Elles se placent en bas de page et non en fin de document. Pour les articles en français, l’appel de note, en chiffres arabes, est placé immédiatement après le mot, l’expression ou la citation qu’il précise, après les guillemets s’il y en a, et avant tout autre signe de ponctuation.

 

 « les usages sociaux, politiques et médiatiques »1 des photographies

Son monde est petit, mais il recèle bien des questions2.


Pour un article en anglais, l’appel de note « 2 » serait placé après le point qui suit le mot « questions ».


Éléments de typographie


Accentuation

Les majuscules sont accentuées.

Exemples :

États-Unis
À partir de


Italiques

Les mots et citations en langue étrangère, les titres d’œuvres littéraires ou artistiques, de revues et de journaux, sont composés en italiques.

Exemple : a priori


L’italique peut être utilisé pour mettre en relief un passage particulier. Dans ce cas, on le précise en note par la mention suivante : je souligne.

Merci de veiller à appliquer l’italique uniquement aux mots concernés et aux espaces entre eux, et PAS aux espaces qui précèdent ou suivent car cela se traduirait à l’écran par une absence d’espace.

Ne pas utiliser de caractères gras, sauf pour les titres des parties et sous-parties.


Espaces insécables

N’oubliez pas d’insérer des espaces insécables (Ctrl + Maj + espace) entre les éléments qui ne doivent pas être séparés en fin de ligne.

Exemples : 10 mars, XXe siècle


Figures et illustrations

Les images sont fournies au format « .png » de préférence et doivent faire au moins 480 pixels de large. Il revient aux auteurs des articles de s’assurer qu’elles sont libres de droits ou de fournir une autorisation de reproduction.


Bibliographie

La bibliographie, qui reprend l’ensemble des références proposées dans le corps du texte, est composée selon les exemples ci-dessous. Pour les références provenant d’Internet, il convient de mentionner l’URL et la date de consultation. Le nom de famille et les prénoms des auteurs

Lorsque plusieurs références du même auteur sont mentionnées, le nom de famille et le prénom de l'auteur doivent apparaître à chaque entrée (ne pas utiliser de tirets).


Pour toute autre question concernant les normes typographiques, nous recommandons :

- pour les articles en anglais, MLA Handbook ; Eighth Edition.

- pour les articles en français,  Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale.

 

Exemples


AGAMBEN, Giorgio. Profanations (2005). Trad. Martin Rueff. Paris : Payot et Rivages, 2006.

[Dans le cas d’une traduction en anglais, on aurait « Trans. Martin Rueff »]

CÉLESTINE, Laurette. « Les carnavals antillais : au-delà de la fête ». Espaces créoles 11 (2002): 79-86.

COHN, Dorrit. « Métalepse et mise en abyme ». Vox Poetica, 2003. http://www.vox-poetica.org/t/metalepse.htm (page consultée le 19 août 2010).

COLE, Thomas. “Essay on American Scenery” (1836). American Art 1700-1960: Sources and Documents. Ed. John W. McCoubrey. Englewood Cliffs, N.J.: Prentice-Hall, 1965. 98-109.

FARGE, Arlette. Quel Bruit ferons-nous ? Entretiens avec Jean-Christophe Marti. Paris : Les Prairies Ordinaires, 2005.

LEE, Anthony W. et John PULTZ. Diane Arbus: Family Albums, New Haven, CT.: Yale University Press, 2003.

LABAREE, Leonard et al., eds. The Autobiography of Benjamin Franklin. New Haven, CT.: Yale University Press, 1964.

(“ed.” ou “eds” Sera remplacé par « dir. » ou « dirs » pour un ouvrage en français).

McCOY, Horace. No Pockets in a Shroud (1937). New York: Midnight Classics, 1998.

[N.B.: préciser la date de première publication quand l’édition utilisée lui est postérieure]

RAFFEL, Dawn. In the Year of Long Division. New York: Knopf, 1994.

RAFFEL, Dawn. Carrying the Body. New York: Scribner, 2002. [Lorsque plusieurs références d'un même auteur sont mentionnées, le nom de famille et le prénom de l'auteur doivent apparaître à chaque entrée, ne pas utiliser de tirets]